Le « black carbon » a été identifié comme l’un des deux agents (avec le CO2) pesant le plus dans les phénomènes de changement climatique. C’est également l’un des indicateurs les plus pertinents pour la mesure des substances particulaires nocives provenant de sources de combustion, associés à des effets sur la santé. Il s’avère en conséquence critique de réaliser des mesures, via les stations des réseaux de surveillance de la qualité de l’air, qui soient les plus justes afin d’en garantir les comparaisons à l’échelle géographique, comme temporelle.

Objectifs

établir un ensemble de paramètres physiques déterminants pour garantir la traçabilité des mesures ;

concevoir un étalon de transfert pour l’étalonnage ;

développer un matériau de référence standard, c’est-à-dire une source de particules au plus proche du « carbone noir » idéal ;

développer, puis valider une méthode primaire de mesure fiable pour l’étalonnage ;

faciliter la prise en main des technologies développées pour les utilisateurs finaux (Environmental Protection Agency (EPA), European Environment Agency (EEA), etc….)

Partenaires

  • NPL (Coordinator),
  • PTB,
  • TROPOS,
  • LNE,
  • PSI,
  • FHNW,
  • NCSR,
  • FMI,
  • METAS