6 projets
Développement d'une horloge optique à atomes de mercure

La limite d’exactitude prévisible des fontaines atomiques autour de 10-16, l'avènement des peignes de fréquence optique ouvrant des perspectives considérables à la métrologie des fréquences optiques et le potentiel de surpasser très largement les fontaines atomiques "classiques" avec une nouvelle génération d’horloges dans le domaine optique ont conduit  le LNE-SYRTE à s'engager dans le développement d'une  horloge optique à atomes de mercure, avec l'objectif d'atteindre une exactitude de quelques 10-17, voire même de s'approcher de 10-18.

Vers la mise en pratique de la constante de Boltzmann : la température dans les échelles en basses températures

Ce projet vise à mettre en place les références nationales dans le domaine 0,65 K à 24 K, établir l’écart entre T90 et la température thermodynamique mesurée par thermométrie acoustique dans les gaz, entre 0,65 K et 273 K et établir et valider les budgets d’incertitudes sur la réalisation de l’Echelle internationale de température de 1990 (EIT-90) en dessous de 273 K.

Effet Hall quantique dans le graphène pour la métrologie : SI et technologies quantiques

Ce projet vise à améliorer la dissémination des unités électriques dans le contexte de la révision du SI en 2018 qui promeut la mise en œuvre d’étalons quantiques pour la mise en pratique des unités. Il s’inscrit également dans le contexte de l’essor des applications techniques et industrielles à base du matériau 2D graphène et des technologies quantiques, auquel participe la métrologie électrique fondamentale.

Ponts numériques pour la métrologie des impédances

Ce projet a pour but d’élargir nos capacités de raccordement des mesures d’impédance électrique, tant du point de vue de la nature de l’impédance mesurée que du point de vue de l’incertitude de mesure, par la mise en place de ponts numériques de comparaison dans la chaîne de raccordement aux étalons nationaux quantiques de mesure électrique.

Réalisation du kelvin redéfini

Ce projet européen soutient la communauté mondiale de la métrologie dans la réalisation et la diffusion du kelvin redéfini par le développement de techniques de thermométrie primaire à haute et basse température, le maintien au meilleur niveau des échelles de température existantes et la recherche de nouvelles thermométrie primaires pour couvrir toute la gamme de température.