3 projets
LIens optique COhérents sur des Réseaux Nationaux et Européens (LICORNE)

Ce projet vise à poursuivre l’implantation géographique de liens optiques en Europe, prolongation du travail entrepris dans le cadre du projet européen ROME qui consistait à mettre en œuvre des premiers liens optiques en France pour permettre un raccordement direct aux étalons nationaux de temps et fréquence et faciliter leur dissémination. Il s'agit ici de poser les fondations d'une dissémination ultra stable et exacte des références de fréquence et d'évaluer les moyens fibrés de comparaison des horloges optiques en Europe,

Mise en place d’un champ de neutrons réalistes à forte composante thermique au LNE-IRSN sur le dispositif « CARAT » (ChAmps de Référence Associés au T400)

Le LNE-IRSN réalise des étalonnages d’appareils de mesure selon les recommandations des normes ISO 8529. Les champs de neutrons thermiques, c’est-à-dire dont l’énergie des neutrons est inférieure à 0,025 eV, comptent parmi ceux recommandés pour l’étalonnage des appareils de radioprotection. Depuis Mars 2015, la norme 21909, spécifique aux systèmes de dosimétrie neutron passifs, est en application. Cette norme préconise de réaliser, entre autres, des irradiations en champ thermique pour caractériser les propriétés intrinsèques des systèmes dosimétriques.

Mise en place de la méthode du temps de vol pour la détermination des références en énergie neutron et de la distribution en énergie de la fluence sur l’ensemble des champs d’AMANDE

L’étude de la variation de la réponse d’instrument de détection de neutrons en fonction de l’énergie est expérimentalement déterminée dans des champs neutroniques mono-énergétiques. Ces champs sont produits avec un faisceau de particules accélérées envoyées sur une cible neutrogène. La caractérisation de ces champs nécessite l’utilisation de détecteurs permettant de mesurer l’énergie des neutrons et leur fluence au point d’étalonnage.