10 projets
Métrologie pour l'éclairage à leds (Lighting)

L’éclairage à DEL (communément appelé « led ») a des caractéristiques spécifiques : performances optiques et composantes spectrales du rayonnement émis, durée de vie, faible surface d'émission, besoin de dispositifs électroniques spécifiques pour fonctionner. Ces particularités nouvelles pour les systèmes d'éclairage ne sont pas compatibles avec les méthodes actuelles de mesure pour les qualifier de manière fiable et pertinente. Le projet avait donc pour but la définition de métriques spécifiques pour qualifier les éclairages à leds.

Métrologie de l’apparence : caractérisation des matériaux par mesure de la BRDF (Bi-directional Reflectance Distribution Function)

Parmi les grandeurs clefs permettant de caractériser la façon dont on peut mesurer l’apparence de la surface des objets figure la répartition bidirectionnelle du coefficient de luminance (BRDF). L’objectif de ce projet était de construire et caractériser un dispositif spécifique original appelé gonioréflectomètre, qui permette de réaliser une mesure de BRDF traçable au SI.

Traçabilité de l'éclairement UV au sol du rayonnement solaire (SolarUV)

Le projet européen, coordonné par le SFI-Davos (Suisse), a pour objectif le développement de méthodes de mesure de l’éclairement spectral solaire direct, diffus et global entre 290 nm et 400 nm avec une incertitude de 1 % à 2 % et de nouveaux instruments de mesure rapide de l’éclairement spectral (spectroradiomètres UV à TF) pour prendre en compte les variations rapides des conditions atmosphériques (durée de la mesure inférieure à 10 s et répétition inférieure à 1 min).

Caractérisation du radiomètre cryogénique à de nouvelles longueurs d’onde lasers

Comme la plupart des laboratoires nationaux de métrologie, le LCM utilise un radiomètre cryogénique comme référence nationale pour la mesure de flux énergétique et tous les autres bancs de références pour les mesures des grandeurs radiométriques et photométriques y sont raccordés. Ce projet visait à caractériser un nouvel instrument à toutes les longueurs d'onde d'utilisation pour le raccordements des mesures des rayonnements optiques.

Vers un Centre européen de métrologie pour l'observation de la Terre et du climat (MetEOC)

Le projet européen, coordonné par le laboratoire britannique de métrologie (NPL), a pour objectif d’initier un centre européen virtuel d’observation du climat et de la Terre depuis l’espace, en rassemblant les spécialistes des mesures (capteurs et traçabilité) et ceux de la météorologie, afin de réaliser un laboratoire de mesure en orbite qui permettrait d’effectuer des mesures avec les mêmes incertitudes que celles obtenues en laboratoire.

Nouvelles grandeurs pour la métrologie de l’apparence (Projet européen BxDiff)

Ce projet rentre dans le champ de la spectrophotométrie et concerne les grandeurs en lien avec la mesure de l’apparence visuelle des matériaux. En particulier, les travaux concernent la mesure de la transmittance et de la diffusion de volume, ce qui permettra de caractériser la transparence et la translucidité des matériaux. Ces deux attributs qui ont une importance particulière dans la cosmétique, l’alimentaire, l’emballage et la synthèse d’image (notamment pour le rendu de la peau et de la pierre).

Etalonnage de radiomètre UVC à 254 nm jusqu'à 150 W/m²

Le LNE réalise l'étalonnage de radiomètres dans le domaine Ultraviolet. Les besoins métrologiques sont principalement pour trois longueurs d’onde liées aux sources à vapeur de mercure basse pression utilisées dans l’industrie: 365 nm pour les UVA, 313 nm pour les UVB  et 254 nm pour les UVC. Les besoins industriels pour la stérilisation, la décontamination de l'eau, de l'air ou des surfaces afin d'éviter des solutions chimiques, nécessitent une augmentation du niveau d’éclairement UVC de près d’un facteur 10 par rapport au banc actuellement utilisé au LNE.

Développement d'un cryostat entre 10 K et 100 K pour la caractérisation des photodiodes du futur dans le cadre du projet européen ChipS•CALe

Les mesures radiométriques, photométriques ainsi que les mesures spectrales avec la radiométrie à filtre sont de plus en plus utilisées dans les domaines de la surveillance du climat, du traitement médical, de l’industrie de la santé, de l’éclairage à économie d’énergie et bien d’autres applications. Dans tous ces domaines, la traçabilité au SI passe par la sensibilité spectrale des détecteurs.