118 projets
Effet Hall quantique dans le graphène pour la métrologie : SI et technologies quantiques

Ce projet vise à améliorer la dissémination des unités électriques dans le contexte de la révision du SI en 2018 qui promeut la mise en œuvre d’étalons quantiques pour la mise en pratique des unités. Il s’inscrit également dans le contexte de l’essor des applications techniques et industrielles à base du matériau 2D graphène et des technologies quantiques, auquel participe la métrologie électrique fondamentale.

Métrologie de l’ampère

Depuis les nouvelles définitions des unités du SI en 2018, l’ampère, unité de courant électrique, est relié à la mécanique quantique. Désormais l’ampère peut être réalisé par application de la loi d’Ohm directement aux étalons quantiques du volt et de l'ohm. C’est ce qui est mis en œuvre dans ce projet qui vise également à réaliser un étalon pratique de courant tant pour les courants continus que pour les courants alternatifs.

Mesure du débit des gaz non conventionnels (biogaz, biométhane, hydrogène, gaz de synthèse et mélanges avec le gaz naturel)

Les gaz renouvelables tels que le biogaz, le biométhane, l'hydrogène ou le gaz de synthèse sont de plus en plus utilisés mais leurs caractéristiques sont légèrement différentes de celles du gaz naturel. L'industrie doit donc étudier l'impact de ces gaz sur les débitmètres disponibles et démontrer leur conformité avec la directive sur les instruments de mesure 2014/32/UE.

Vers un Centre européen de métrologie pour l'observation de la Terre et du climat (MetEOC)

Le projet européen, coordonné par le laboratoire britannique de métrologie (NPL), a pour objectif d’initier un centre européen virtuel d’observation du climat et de la Terre depuis l’espace, en rassemblant les spécialistes des mesures (capteurs et traçabilité) et ceux de la météorologie, afin de réaliser un laboratoire de mesure en orbite qui permettrait d’effectuer des mesures avec les mêmes incertitudes que celles obtenues en laboratoire.

Produit dose-surface pour la radiothérapie : Application aux protocoles de traitements stéréotaxiques

Les protocoles de traitement par radiothérapie évoluent, d’une part, vers des tailles de champs d’irradiation de plus en plus petites pour se conformer au mieux au volume de la tumeur tout en sauvegardant les tissus sains environnants et, d’autre part, vers l’hypo-fractionnement, c’est-à-dire l’administration d’une dose de rayonnements plus importante délivrée en un nombre de fractions réduit (le débit de dose pouvant atteindre 12 Gy/min). Ces modalités de traitement réalisées avec de nouvelles machines sont rassemblées sous l’appellation de radiothérapie stéréotaxique.

Nouvelles grandeurs pour la métrologie de l’apparence (Projet européen BxDiff)

Ce projet rentre dans le champ de la spectrophotométrie et concerne les grandeurs en lien avec la mesure de l’apparence visuelle des matériaux. En particulier, les travaux concernent la mesure de la transmittance et de la diffusion de volume, ce qui permettra de caractériser la transparence et la translucidité des matériaux. Ces deux attributs qui ont une importance particulière dans la cosmétique, l’alimentaire, l’emballage et la synthèse d’image (notamment pour le rendu de la peau et de la pierre).

Métrologie pour l'administration des médicaments

La méconnaissance de l'exactitude du dosage de médicaments délivrés aux patients par perfusion, en particulier pour les médicaments dont le dosage nécessite de très faibles débits (médicaments toxiques à fortes doses par exemple) est la première cause d'accident induit par ce type de thérapie. Ce projet européen vise à permettre la traçabilité des mesures de volumes et débits dynamiques de médicaments liquides, grâce au développement de référence nationales étendues aux débits inférieurs à 100 nL/min (limite des références actuelles), pour des liquides Newtoniens et non-Newtoniens.