126 projets
Amélioration de la fiabilité de l’analyse des marqueurs couramment utilisés en biologie clinique

L’ordonnance du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale rend obligatoire l’accréditation par le COFRAC de tous les laboratoires de biologie médicale (publics comme privés) selon la norme ISO EN 15189 et ce d’ici le 1er novembre 2016. Ce référentiel implique l’utilisation de procédures validées et dont les résultats doivent être raccordés à un étalon national par le biais d’une chaîne de traçabilité métrologique ininterrompue.

Caractérisation métrologique de nanoparticules en milieux liquides

Les nanoparticules (NPs) manufacturées sont définies comme étant des matériaux d’origine anthropique, de taille inférieure à 100 nm dans au moins une de leur dimension. Leur petite taille leur confère des propriétés physico-chimiques particulièrement intéressantes pour de nombreuses applications industrielles ou médicales et il est donc inévitable que ces matériaux se retrouvent dans l’environnement, créant alors le besoin de les détecter, de les identifier et de les quantifier.

Métrologie de l’apparence : caractérisation des matériaux par mesure de la BRDF (Bi-directional Reflectance Distribution Function)

Parmi les grandeurs clefs permettant de caractériser la façon dont on peut mesurer l’apparence de la surface des objets figure la répartition bidirectionnelle du coefficient de luminance (BRDF). L’objectif de ce projet était de construire et caractériser un dispositif spécifique original appelé gonioréflectomètre, qui permette de réaliser une mesure de BRDF traçable au SI.

Vers des réalisations quantiques du Pascal

Les réalisations actuelles du pascal reposent sur des jauges à piston (également appelées balances de pression) et des manomètres liquides contenant du mercure toxique, qui mesurent tous les deux la force par surface. Leurs performances sont toutefois pratiquement inchangées au cours des dernières décennies et souffrent de limitations pratiques et environnementales.

Traçabilité de l'éclairement UV au sol du rayonnement solaire (SolarUV)

Le projet européen, coordonné par le SFI-Davos (Suisse), a pour objectif le développement de méthodes de mesure de l’éclairement spectral solaire direct, diffus et global entre 290 nm et 400 nm avec une incertitude de 1 % à 2 % et de nouveaux instruments de mesure rapide de l’éclairement spectral (spectroradiomètres UV à TF) pour prendre en compte les variations rapides des conditions atmosphériques (durée de la mesure inférieure à 10 s et répétition inférieure à 1 min).