58 projets
Métrologie de l’apparence : caractérisation des matériaux par mesure de la BRDF (Bi-directional Reflectance Distribution Function)

Parmi les grandeurs clefs permettant de caractériser la façon dont on peut mesurer l’apparence de la surface des objets figure la répartition bidirectionnelle du coefficient de luminance (BRDF). L’objectif de ce projet était de construire et caractériser un dispositif spécifique original appelé gonioréflectomètre, qui permette de réaliser une mesure de BRDF traçable au SI.

Traçabilité de l'éclairement UV au sol du rayonnement solaire (SolarUV)

Le projet européen, coordonné par le SFI-Davos (Suisse), a pour objectif le développement de méthodes de mesure de l’éclairement spectral solaire direct, diffus et global entre 290 nm et 400 nm avec une incertitude de 1 % à 2 % et de nouveaux instruments de mesure rapide de l’éclairement spectral (spectroradiomètres UV à TF) pour prendre en compte les variations rapides des conditions atmosphériques (durée de la mesure inférieure à 10 s et répétition inférieure à 1 min).

Développement de la plate-forme CARMEN

L’engouement observé autour des nanotechnologies depuis une dizaine d’années doit faire face aujourd’hui à différentes problématiques, aussi bien techniques que sociétales. L’ensemble des acteurs impliqués dans ce domaine émergent s’accorde néanmoins sur le fait que le développement d’une métrologie et d’une instrumentation adaptée au domaine nanométrique (1 nm – 100 nm) aurait un effet « catalyseur » sur le développement global des nanotechnologies.

Développement d’un détecteur gazeux utilisant la technologie MICROMEGAS, pour les mesures de référence en énergie et en fluence des champs mono-énergétiques d’AMANDE, en-deçà du MeV (µ-TPC).

Les technologies innovantes développées en physique des particules, permettent de réaliser des dispositifs performants pour l'établissement de références en rayonnement ionisants. C'est le cas ici pour les champs de neutrons d'énergie en deçà de 1 MeV.

Station autonome de mesures et d’intercomparaisons de références optiques de fréquences (SAMIROF)

Ce projet a pour but de mesurer de manière permanente des rapports de fréquence entre différents domaines du spectre électromagnétique, notamment entre le domaine miro-onde (réalisation de la seconde du SI) et le domaine optique (nouvelle génération d'horloges, candidates pour une base de nouvelle définition de la seconde). Il s'agit de mettre en place les moyens de comparaison des différentes horloges optiques du laboratoire, sans dégradation de stabilité ni d'exactitude, et d'assurer leur référencement aux étalons primaires par des liens optiques fibrés.