9 projets
Métrologie pour les biocarburants

Afin d’anticiper l’épuisement des ressources fossiles (pétrole, gaz, charbon) et de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les gouvernements actuels encouragent le développement des biocarburants, produits à partir de matériaux organiques non fossiles. La Directive européenne 2009/28/CE promeut ainsi l’utilisation des biocarburants et d’autres énergies renouvelables dans les transports.

Développement de méthodes de référence pour le dosage de biomarqueurs de la maladie d’Alzheimer

En France, le nombre d’individus atteints par la maladie d’Alzheimer est estimé à 860 000, ce qui fait de cette affection un véritable enjeu de santé publique. Cette pathologie est cependant encore mal diagnostiquée, la maladie étant la plupart du temps réellement identifiée au stade de démence, parfois avancée. Cela retarde de façon préjudiciable la prise en charge médicale et médico-sociale des patients et la possibilité de pouvoir disposer d’un diagnostic précoce s’avère donc cruciale.

Métrologie pour la salinité et l’acidification de l’océan

En absorbant près d’un tiers du CO2, les océans jouent un rôle primordial dans le contrôle climatique de notre planète. L’accumulation du CO2 dans les océans entraîne cependant une diminution du pH de l’eau de mer, phénomène connu sous le nom « d’acidification des océans ». Des études récentes de simulation numérique ont par exemple mis en évidence une baisse du pH à la surface de la mer d’environ 0,1 par rapport à l’année 1750, entraînant une modification de l’équilibre du système «carbonates» dans les eaux de mer.

Analyse de substances émergentes : substances organobromées (PBDE)

Les PBDE constituent une famille de substances chimiques utilisées depuis presque 50 ans pour améliorer le comportement au feu de différents matériaux. Leur synthèse industrielle conduit à la formation de 209 congénères. Ces molécules sont commercialisées sous forme de trois mélanges de congénères désignés par le nom de l’espèce majoritaire qu’il contient : le pentabromodiphényléther (PeBDE), l’octabromodiphényléther (OBDE) et le décabromodiphényléther (DeBDE).

Mesures de référence pour la quantification des éléments du groupe platine (PGE) dans les émissions particulaires automobiles

Le sixième programme d'action communautaire pour l'environnement, adopté par la décision n° 1600/2002/EC du Parlement Européen, a établi la nécessité de réduire la pollution à des niveaux qui minimisent les effets nocifs sur la santé humaine. Un des leviers pour atteindre les objectifs de qualité de l’air fixés par l’UE consiste à agir sur les émissions liées aux transports (aérien, maritime et routier).

Amélioration de la fiabilité de l’analyse des marqueurs couramment utilisés en biologie clinique

L’ordonnance du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale rend obligatoire l’accréditation par le COFRAC de tous les laboratoires de biologie médicale (publics comme privés) selon la norme ISO EN 15189 et ce d’ici le 1er novembre 2016. Ce référentiel implique l’utilisation de procédures validées et dont les résultats doivent être raccordés à un étalon national par le biais d’une chaîne de traçabilité métrologique ininterrompue.

Caractérisation métrologique de nanoparticules en milieux liquides

Les nanoparticules (NPs) manufacturées sont définies comme étant des matériaux d’origine anthropique, de taille inférieure à 100 nm dans au moins une de leur dimension. Leur petite taille leur confère des propriétés physico-chimiques particulièrement intéressantes pour de nombreuses applications industrielles ou médicales et il est donc inévitable que ces matériaux se retrouvent dans l’environnement, créant alors le besoin de les détecter, de les identifier et de les quantifier.

Matériaux de référence certifiés commutables pour la traçabilité et le contrôle qualité en biologie clinique

La réforme de la biologie médicale du printemps 2013 rend obligatoire l’accréditation par le COFRAC de tous les laboratoires de biologie médicale (publics comme privés) selon la norme ISO EN 15189 et ce d’ici 2020. Ce référentiel implique l’utilisation de procédures validées et dont les résultats doivent être raccordés à un étalon national ou international par le biais d’une chaîne de traçabilité métrologique ininterrompue.